logo_atelier_calder
filet
Résidence d’artistes - Artists’ Residence
filet
Actualités   Artistes   Vidéos   Résidence Actions culturelles Alexander Calder   Nous contacter
valerie_snobeck valerie_snobeck
valerie_snobeck valerie_snobeck
Valerie Snobeck I Résidence de mai à juillet 2018

> Télécharger le communiqué de presse


Valerie Snobeck réalise des sculptures multiformes, composées d’éléments collectés, de photographies, d'objets du quotidien, d'images imprimées sur différents supports, sur lesquelles l’artiste intervient jusqu'à une complète transformation, voire disparition du sujet qui devient uniquement surface. L'artiste brouille les frontières entre abstraction et figuration, en associant la sculpture à d’autres médias, en naviguant entre l’espace réel et l’espace imaginaire. À la fois naturelles et synthétiques, personnelles et sociétales, les sculptures de Valerie Snobeck réinventent les catégories.

Snobeck utilise des procédés physiques pour transformer un objet en un autre avec des résultats à la fois concrets et métaphoriques. Sa démarche fait appel à des processus de créations complexes, et à des références culturelles précises.

Par-delà leur diversité, ses œuvres questionnent le sens de la relation qui existe inévitablement entre forme, matière et langage. Valerie Snobeck interroge ces relations en détournant les matériaux de leur fonction initiale, et à travers cela considère que ses œuvres évoquent les frontières entre nos environnements naturels et culturels.
À Saché, Valerie Snobeck a profité de l'espace offert par l'atelier pour y développer un projet spécifique, qui à l'issue de sa résidence, fera l'objet de deux expositions à l'automne 2018 : l’une au Consortium Centre d'art Contemporain de Dijon, et l'autre à la galerie Essex Street à New York.

Pour ce nouveau projet, Valerie Snobeck a mené un travail de recherche auprès de l'Agence de Protection Environnemental des Etats-Unis, Environmental Protection Agency – (EPA), située à Washington D.C, poursuivant ainsi sa réflexion sur la politique environnementale menée par les Etats-Unis.

En s’appuyant sur une étude précise, l'artiste a choisi d’orienter sa démarche vers le bâtiment qui abrite le siège de l’EPA, en développant un processus de ré-interprétation des éléments architecturaux qui composent sa façade de style néo-classique : fenêtres, portes, niches en pierre, arches, encorbellements,…
Si chacun de ces éléments restent identifiables, tous vont subir une modification importante, et seront intégrés à des dispositifs complexes, où l'artiste déconstruit les mécanismes habituels par lesquels nous donnons du sens et des valeurs aux choses que nous croyons connaître.
Avec le démantèlement de cette façade, l'artiste invite le spectateur à réorganiser mentalement les éléments qui la composent, mais surtout à établir un lien entre la dislocation du bâtiment de l'EPA et celle de la politique environnementale menée par le gouvernement américain.

Valerie Snobeck est diplômée du MFA University of Chicago (2006 – 2008).
Plusieurs expositions personnelles lui ont été consacrées  :
Reservoirs (2016), Simon Lee Gallery, Hong Kong & Essex Street, New York, (2016), Vista, Vista, Wallriss Kunstraum, Fribourg, (2015), Le monde, le continent, la France, etc..., etc..., la rue de Bizete, moi, Simon Lee Gallery (Londres 2014), Mechanic of fluid, Basel Parcours, Basel (2013), Use Period, Galerie Catherine Bastide, Brussels (2013), Tool Construct, Le Consortium, Dijon (2012), Grand Beauty Salon, Essex Street, New York, NY (2012), Blook Optic with Rope, Catherine Bastide, Bruxelles (2011).

Valerie Snobeck a également participé à de nombreuses expositions de groupe dont Celebrating New Realism, Les Abattoirs, Toulouse, (2017) You should be an artist, Catherine Bastide, Bruxelles (2017) Good Dreams, Bad Dreams American Mythologies, Aishti Foundation, Beyrouth (2016), Faisons de l'inconnu un allié, Lafayette Anticipation – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris, (2016), Faux Amis, Simon Lee Gallery Londres (2015), The Whitney Biennial 2014, Whitney Museum of American Art, New York, NY (2014), Use Period, Galerie Catherine Bastide (2013).

© Atelier Calder 2009 - Tous droits réservés - Conception graphique et réalisation : MOCCA Design