logo_atelier_calder
filet
Résidence d’artistes - Artists’ Residence
filet
Actualités   Artistes   Vidéos   Résidence Actions culturelles Alexander Calder   Nous contacter
elise_eeraerts elise_eeraerts
elise_eeraerts elise_eeraerts
Elise Eeraerts I Résidence de mi-janvier à mi-avril 2018

> Télécharger le communiqué de presse


Elise Eeraerts réalise des sculptures, qui se situent entre l'installation et la construction architecturale. L'artiste élabore des œuvres abstraites et parfois monumentales qui rendent compte de sa fascination pour l'architecture et l'acte de construction.
Pour tous ses projets, l'artiste établit un lien entre ses œuvres, et leur environnement à la fois par les matériaux utilisés (la terre, la végétation...) ou par la mise en place d'une démarche participative, impliquant parfois les habitants des lieux qu'elle investit.

Elise Eeraerts a réalisé à l'Atelier Calder, une œuvre « in situ », intitulée Recursives Volumes, dont le processus de production consistait en plusieurs étapes : une phase expérimentale et de recherche, sa construction et son installation sur le site de l'Atelier Calder, suivie d'une performance.
Recursives Volumes est composée d'une structure architecturale réalisée à partir d'une terre d'argile de la région de Saché, et d'une série d'objets réalisés également en terre, de même forme, mais dont la taille est réduite au 1/10è, et qui pourront ainsi être reproduits à l'infini.
Enfin, pendant la dernière étape du projet, les objets en terre produits en série, ont été brûlés à l'intérieur de la structure en terre, qui a été utilisée en four céramique, cette étape performative filmée, est considérée par l'artiste comme un acte rituel.

Le titre Recursives Volumes se réfère à une action récurrente, interrogeant la notion de série dans le cadre d'une production artistique. Elise Eeraerts choisit également d'interroger la notion d'échelle en juxtaposant ces deux objets de même forme, l'un unique réalisé à l'échelle monumentale, fait face à sa démultiplication en miniature.
Elise Eeraerts signifie par cette démarche que la taille d'un objet en détermine son utilisation et sa signification, ces deux critères semblent indispensables à notre société dans l'interprétation et l'attribution du rôle d'un objet. En créant cette série de même forme, mais de taille différente leur caractère abstrait s'amplifie et leur fonction initiale se trouve peu à peu questionnée.
Les films et les photos qui documentent le passé et le futur du projet, livrent une analyse précise de cet acte de création.
Le caractère traditionnel, presque primitif du projet, dans ses moyens de production peut apparaître comme un mystérieux anachronisme en contraste avec notre époque et notre société. En donnant la possibilité au spectateur d'assister à toutes les étapes du projet, l'artiste interroge les notions de développement et de disparition voire de dégénérescence, et souligne notre niveau d'aliénation aux traditions rituelles, aux objets manufacturés.

Elise Eeraerts est née en 1986, elle vit et travaille à Anvers.
Elle est diplômée de l'université d'art et de design St Lukas à Bruxelles et de l’Institut für Raumexperimente, où elle a suivi l'atelier d'Olafur Eliason, UDK Berlin.

En 2017, elle a exposé dans plusieurs institutions : Matter of Course, Cydonia Gallery, Art Toronto (Canada), Baelo Claudia Ex Situ, Casa de Velasquez, Madrid, où elle a été accueillie en résidence de 2016 à 2017, Itinérance, Académie des Beaux-Arts, Paris, Festival of futur nows, Hamburger Bahnhof, Berlin, ArtsLibris, ArcoMadrid, Arte Laguna Prize, Arsenal, Venise (2016). Elle a exposé également, au Ausstellungsraum Klingental BlackoutBasel (Basel-2015), Neue Nationalgalerie (Berlin - 2015), Villa Massimo (Rome - 2014), Museum of Contemporary Art Tokyo (Japon - 2011), Museum M Louvain (Belgique - 2011), Reykjavik Art Museum (Islande- 2011).

La résidence d'Elise Eeraerts s'est inscrite dans la continuité en Région Centre. À l'issue de sa résidence à l'Atelier Calder, Elise Eeraerts a exposé au Centre d'art Contemporain des Tanneries à Amilly (45), du 7 juillet au 2 septembre 2018. www.lestanneries.fr Elise Eeraerts a investi l'espace d'exposition du Centre d'art Contemporain des Tanneries, avec une installation Ritual Reality, spécifiquement réalisée pour la Grande halle.

© Atelier Calder 2009 - Tous droits réservés - Conception graphique et réalisation : MOCCA Design